Aerosoft Annonce

Aerosoft Annonce

Aerosoft annonçait il y a quelques jours le développement d´une nouvelle scène qui couvrira une grande partie de la mer du Nord.

Au programme l´industrie de la pêche, l´industrie des transports maritimes, des éoliennes, l´industrie pétrolière et gazière et tout ce qui entoure leurs constructions.

Le développeur précise également que la scène sera détaillée au maximum, car le décors (la mer) permettra de maximiser les polygones sans avoir un impact négatif sur les FPS.

Aerosoft communique également une liste détaillée de tout ce qui sera représenté.

Secteur de la pêche

  • Chalutiers.
  • Navires-usines.
  • Pêcheur.

Secteur du transport maritime

  • Porte-conteneurs.
  • Transporteurs de marchandises en vrac.
  • Navires-citernes GNL
  • Pétroliers.
  • Navires-citernes pour produits chimiques.
  • Navires-citernes pour jus de fruits (je ne savais même pas qu’ils existaient).
  • Transporteurs de provisions de vie.

Autres navires

  • Ferries.
  • Paquebots de croisière.

Secteur éolien

  • Éoliennes monopiles.
  • Éoliennes à enveloppe.
  • Éoliennes à structure flottante.
  • Bateaux rapides pour l’équipage.
  • Sous-stations.

Construction de sites éoliens

  • Navires d’étude.
  • Navires de transport lourd.
  • Navires de soutien offshore.
  • Navires-grues.
  • Plateformes de grue.
  • Flotteurs.
  • Remorqueurs.

Secteur pétrolier/gazier

  • Plateformes de production (spar, jack-up, compliant).
  • Installations normalement non habitées (NUI).
  • Systèmes de support des conducteurs (stations satellites).
  • Toadstools.
  • Bateaux rapides pour l’équipage.
  • Navires de soutien.
  • Navires à ancre.
  • Navires de patrouille.
  • Navires de systèmes de production flottants.

Systèmes de production flottants à colonne unique

  • Flotteurs.
  • Stations d’amarrage à bouée unique.
  • Bateaux rapides de sauvetage.

Construction pétrolière et gazière

  • Appareils de forage.
  • Navires de prospection sismique.
  • Navires-grues.
  • Remorqueurs.
  • Navires à ancre.

EN DETAILS LES MOTS DU DEVELOPPEUR.

C’est une zone de pêche incroyablement productive où plus de 2,5 millions de tonnes de poissons sont pêchées chaque année. Près de 7 000 navires de pêche, allant du petit chalutier au gigantesque navire industriel, fournissent de la nourriture à des millions d’Européens.

Le climat, les conditions géographiques et les exigences actuelles en font un endroit de choix pour les parcs éoliens. La profondeur moyenne est d’environ 60 mètres, ce qui signifie qu’il est relativement bon marché de placer des éoliennes, et comme tout marin peut vous le dire, le vent est une constante en mer du Nord. Il est désormais prévu qu’environ 25 % de la totalité de la mer du Nord soit utilisée pour des parcs à éoliennes. Plusieurs dizaines de milliers de turbines alimenteront les pays riverains de la mer du Nord en énergie renouvelable. De nombreux parcs à éoliennes sont en cours de construction en ce moment. Si toutes les zones réservées de la mer du Nord sont utilisées, il y aura près de 100 000 éoliennes. Celles-ci pourront fournir 80% des besoins en électricité des pays bordant la mer du Nord.

Sous la mer du Nord se cache un autre trésor. Le pétrole et le gaz. En quantités énormes, pas aussi faciles à atteindre qu’au Moyen-Orient, mais en raison de la profondeur de la mer, techniquement très réalisables avec les prix actuels de l’énergie. Près de 200 structures pétrolières, souvent composées de plusieurs plateformes, sont placées sur les champs les plus productifs.

Entre ces structures, des dizaines de milliers de navires doivent trouver leur chemin. Les pétroliers, porte-conteneurs et vraquiers absolument massifs cherchent à charger et décharger leurs marchandises dans les ports de Rotterdam et de dizaines d’autres. D’énormes navires posent des câbles et des pipelines. Les ferries relient les pays entre eux (j’ai la nostalgie des grands aéroglisseurs !).

Si le nombre de personnes travaillant sur la mer du Nord est limité (estimé à environ 8000 personnes), l’argent impliqué est stupéfiant. Des milliards d’euros sont investis chaque année. Même une petite plate-forme pétrolière peut coûter jusqu’à 500 millions d’euros. Un navire de soutien moderne peut facilement coûter 100 millions.

La mer du Nord n’est pas une simple étendue d’eau. C’est le plus grand parc industriel d’Europe. Chaque kilomètre carré a été consacré à un usage quelconque. C’est pourquoi nous avons décidé de créer un produit de scène couvrant cette zone. Si vous ne survolez la mer du Nord qu’au FL380, ce n’est pas la peine. Si vous volez plus bas et plus lentement, peut-être même en hélicoptère, il y a beaucoup à explorer ou à voir en route vers votre destination.

Comme les taux de rafraîchissement ne sont jamais un problème en mer, nous pouvons utiliser des objets incroyablement complexes. Certains navires sont aussi complexes qu’un grand aéroport complet dans la simulation. Les chantiers de construction sont constitués de millions de polygones. Si vous voyez un héliport, vous pouvez vous y poser et utiliser la caméra du drone pour explorer la structure.

Le Blog Dédié en Français

Elargissez Vos Horizons. Découvrez-le ICI

PARTAGEZ CET ARTICLE

3 1 vote
Note de l´Article
Subscribe
Notify of
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

FlightSimActu.fr 2021

0
Nous Aimerions Connaître Votre Avis, Laissez Nous Un Commentairex
()
x